Association Fort de La Crèche

Bienvenue sur le site de l’AFLC

Accueil > Le fort > Sous Napoléon

Sous Napoléon

La marée basse permet encore de découvrir les vestiges en arrondi du fort de la Crèche en mer

Au sommet de la pointe de la Crèche, Napoléon construit de 1806 à 1808 le Fort de Terlincthun. Ce fort est constitué d’une simple levée de terre ceinturée d’un mur de pierre. Hélas, il n’en reste plus rien aujourd’hui. Devant la pointe de la Crèche, sur l’estran, se devinent encore les fondations du fort de la Crèche en mer qui était identique au Fort de l’Heurt au Portel.

Le fort de la Crèche face à l’Histoire

"En 1803, Napoléon qui prépare l’invasion de l’Angleterre fait bâtir des forts en mer dont ceux de l’Heurt et de la Crèche. Ces forts protègent sa flottille et constituent une ligne de feux avancés capables de contrer une attaque ennemie. Des batteries légères édifiées sur les falaises environnantes et des forts bâtis à l’entrée de la rade de Boulogne complètent cette défense et permettent de contrôler l’entrée du port de Boulogne.

La colonne de la Grande armée vue de la batterie côtière de la Crèche

En 1805, la Grande Armée quitte Boulogne pour Austerlitz. Napoléon ordonne alors la création d’un camp retranché. Le réduit est constitué du château et de la vieille ville. Il est entouré de 17 ouvrages de campagne bastionnés en terre et de 6 forts, parfois édifiés à l’emplacement d’anciens ouvrages détruits ou ruinés.

En amont de la Pointe de la Crèche, il fait construire le Fort de Terlincthun entre 1806 et 1808, afin de défendre l’entrée du port et le fort en mer de la Crèche. Ce fort, disparu aujourd’hui, est alors constitué d’une simple levée de terre, ceinturée d’un mur de pierre."

Source : « Les fortifications de Boulogne sur Mer de 1815 à 1918 » par Xavier Boniface dans Quatre forts pour un port.