Association Fort de La Crèche

Bienvenue sur le site de l’AFLC

Accueil > L’association > Les infos > Le fort de la Crèche recherche des partenaires professionnels...

Le fort de la Crèche recherche des partenaires professionnels...

Le fort de la Crèche recherche des partenaires professionnels... mais pas seulement.
Lors de l’AG 2016, le président dressait un rapport moral positif sur l’année écoulée et ouvrait des perspectives pour cette année qui commence. Et s’il est vrai que les bénévoles ne pourront pas tout faire, ils ne baissent pas pour autant les bras.

L’année 2015 a été - comme les années précédentes - bien remplie. Plusieurs temps forts l’ont marquée : l’amélioration du chemin d’accès, l’accueil d’un nombreux public et de groupes au fort, les « Parcours de mémoire » dans Wimereux, les chantiers de bénévoles notamment avec une classe du Collège Jean Moulin (Le Portel), et nos événements récurrents comme les Journées des villes fortifiées, Vigilance bleue, les Journées du patrimoine. Nous avons également accueilli une œuvre de Didier Marcel au fort et fait venir la conteuse Françoise Barret pour son spectacle « Ces inconnus chez nous » en partenariat avec le Charme de Wimereux, le Cercle Historique Wimille-Wimereux et Terpsichore.

Mais toutes ces actions n’auraient pas eu lieu sans l’implication d’une douzaine de bénévoles qui donnent de leur temps parfois sans compter ! Quelques-uns d’entre eux sont particulièrement disponibles, ils se reconnaitront mais nous ne les citerons pas car nous connaissons leur modestie. Ils sont au cœur de la vie associative soutenus par 82 adhérents en 2015.
Nous en citerons un seul : Jean-Luc Bride. Il nous a quittés le 16 juin 2015, après une brève et fulgurante maladie. Membre de l’association depuis quelques années, il avait accepté en avril 2014, de rejoindre le Conseil d’administration pour nous aider à la mise en œuvre du plan d’aménagement. Il avait accompagné le président dans diverses démarches notamment auprès du Conservatoire du littoral et de la Sous-préfecture et avait participé à des actions dans les dossiers et sur le terrain, notamment à la pose des panneaux à l’entrée du fort et le suivi des travaux de terrassement du chemin d’accès. Il avait également participé à la relecture et à la finalisation de notre publication "La pointe de la Crèche, promontoire de l’histoire en Boulonnais". Généreux, il avait encore plein de projets pour mettre ses compétences au service du monde associatif, investi dans la transmission de l’héritage historique et patrimonial du Boulonnais qu’il aimait tant. Nous avons perdu un véritable ami et un membre efficace.

Les membres actifs ont totalisé plus de 2 000 heures de bénévolat pour l’entretien et les petits travaux au fort, le suivi des dossiers, l’accueil du public et les actions menées au fort et en dehors afin de faire connaître le projet et les actions de l’association en faveur de la préservation, la restauration et l’animation du fort de la Crèche, qui rappelons-le est propriété du Conservatoire du littoral, l’association en étant gestionnaire.
A cela s’ajoute 50 heures de bénévolat assurées par un jeune dans le cadre du projet « Bouger pour le permis » initié par la Communauté d’Agglomération du Boulonnais.
2955 visiteurs ont découvert le fort cette année.

Pour 2016, nous reconduirons bien évidemment nos actions en faveur de l’accueil du public et des groupes, (visites guidées programmées ou sur réservation, temps forts en avril, juin et septembre, car c’est bien là l’objectif de l’association : faire vivre le fort aujourd’hui pour son intérêt historique et paysager.

En ce qui concerne le petit entretien du fort, des chantiers seront reconduits par les bénévoles de l’association avec le concours ponctuel d’une classe du collège Jean moulin pour le ramassage de l’herbe qui sera exportée dans un ancien trou de bombe, le dégagement de pistes bétonnées, le dégagement des terres accumulées dans le blockhaus nord afin de le rendre accessible au public dès que possible, le désherbage et le nettoyage régulier…
Mais nous ferons appel à l’Association pour l’amélioration de l’environnement dans le pays de Marquise trois fois par an pour l’entretien des espaces naturels en compléments des interventions des jardiniers de la ville de Wimereux car les bénévoles ne peuvent pas tout faire !

Nous avons conscience d’arriver à un tournant. En effet de gros travaux sont à présent nécessaires que les bénévoles ne pourront pas mener.
Le vieux casernement « Séré de Rivières » de 1879 se dégrade malgré la pose des gouttières par les bénévoles de l’association et le rejointoiement de certains appuis de fenêtres. Des travaux importants, dépassant les moyens et les compétences des bénévoles deviennent nécessaires.
L’arrivée de l’électricité permettrait l’aménagement de sanitaires permettant un accueil et des animations ponctuelles de qualité. Des démarches sont en cours pour chiffrer le coût de ces travaux.

Face à ces projets importants pour le devenir de nos actions associatives en faveur de la préservation de la mémoire et l’accueil du public, nous donnerons la priorité cette année à la recherche de partenariats afin de monter un dossier qui permettra dès que possible l’organisation d’un chantier école comme en 2007. Pourquoi pas en 2017 ?
Nos premiers partenaires restent bien évidemment le Conservatoire du littoral et la ville de Wimereux. Nous devrions prochainement nous réunir autour d’une table à l’initiative de M. Obled avec les autres partenaires potentiels. Nous avons donc lieu d’espérer !

La réalisation d’une nouvelle phase de terrassement est d’ores et déjà programmée avec le Conservatoire du littoral pour début 2016 afin de permettre une meilleure accessibilité au stand d’accueil. L’association en profitera pour évacuer hors du site une partie des terres accumulées sur le terrain lors du dégagement du magasin à poudre en 2007 –2008, pour un montant de l’ordre de 4 000 € sur ses fonds propres. Ces travaux devraient être réalisés dès le début du printemps.

Pour poursuivre nos activités associatives sur le terrain, dans les dossiers ou lors de nos expositions ou animations ponctuelles, nous savons pouvoir compter sur une équipe de bénévoles que nous remercions encore une fois et qui ne demande qu’à s’étoffer… Alors si l’aventure vous tente n’hésitez pas à nous rejoindre ou à faire un don !