Association Fort de La Crèche

Bienvenue sur le site de l’AFLC

Accueil > Les événements > 15 ans, 15 fois plus "FORT" : un bel anniversaire !

15 ans, 15 fois plus "FORT" : un bel anniversaire !

Nous préparions ce jour depuis plusieurs mois et ce matin du 26 août 2017, une douzaine de bénévoles terminait les préparatifs dans la bonne humeur. Chacun savait ce qu’il avait à faire et pour 10 heures tout était prêt pour accueillir les invités...

L’accueil des invités.

Le président, au nom de tous, s’est réjoui de les accueillir nombreux aux côtés de M. Dubaille qui représentait le Conservatoire de littoral, propriétaire du fort et de M. Ruelle, Maire de Wimereux. Il a rappelé que sans l’accord du Conservatoire du littoral qui nous a confié la gestion du site et sans le soutien de la ville de Wimereux notre association n’aurait pas pu agir comme elle le fait depuis 15 ans.

Il a ensuite remercié pour leur présence les élus, les présidents d’associations amies, les membres de l’association et les jeunes de l’association Concordia qui depuis le 16 août ont accompli - au côté de l’équipe « bricofort » de l’AFLC - un travail remarquable. C’est la septième fois que l’AFLC agit en partenariat avec l’association Concordia avec le soutien du Conservatoire du littoral et de la ville de Wimereux qui leur offre l’hébergement au camping municipal.

Le président en compagnie de M. Dubaille représentant le Conservatoire du littoral, M. Pont, Député et M. Ruelle, Maire de Wimereux, accueille les invités.

Des valeurs partagées.

Nous avions fêté les 60 ans de l’association Concordia ici au fort en 2010 et nous sommes heureux de fêter nos 15 ans en présence de jeunes de cette association car Concordia et l’Association Fort de la Crèche portent des valeurs communes placées sous le signe des rencontres, de l’amitié et de la citoyenneté. Les enseignements de l’Histoire permettent de prendre conscience de l’importance de la paix et la transmission de la mémoire passe aussi par des chantiers intergénérationnels tels que celui de ce mois d’août.

Des valeurs partagées entre les jeunes de Concordia et les seniors de l’AFLC

Des chantiers de bénévoles.

Au fil des ans nous avons menés un grand nombre de petits chantiers avec des centres socioculturels, des collèges, des écoles de la deuxième chance et différentes associations avec le même objectif. Nous avons aussi fait intervenir sur le site des associations d’insertion comme Rivages propres ou l’Association pour l’amélioration de l’Environnement en Pays de Marquise ou encore un chantier école d’insertion en 2006-2007. Nous bénéficions des conseils d’Eden 62 en matière de gestion de l’espace naturel.

Nous espérons voir d’autres chantier écoles ici au fort, notamment pour la restauration des bâtiments Séré de Rivières. Nous y travaillons avec le Conservatoire du littoral, l’association Rivages propres, le département, le Grand-site des Deux-caps, la Région qui nous recevra prochainement et nous savons pouvoir compter sur le soutien de la ville de Wimereux. La communauté d’agglomération du Boulonnais et le Pays Boulonnais nous ont apporté leur soutien ponctuellement pour la pose du canon ou des chantiers de jeunes. Nous n’hésiterons pas à les solliciter de nouveau.

Participation à la fauche par l’Association d’insertion pour l’amélioration de l’environnement en pays de Marquise. (AAEPM)

15 ans, c’est jeune !

15 ans, c’est encore jeune et pourtant comme vous allez pouvoir le constater avec Muriel, notre coordinatrice des chantiers de bénévoles, bien des actions ont été menées sur le terrain mais également dans les dossiers pour donner à l’association une organisation et un sérieux reconnus : elle est bien gérée et ses finances sont saines. Cotisations des membres, dons, recettes liées aux visites du fort et de la vente de nos publications sont consacrées à la valorisation et l’entretien du site et à l’amélioration de l’accueil du public.

Vente de nos publications au salon du livre de Ferques organisé par le Cercle d’études en Pays Boulonnais (CEPB)

Des visiteurs nombreux.

Les visiteurs sont d’ailleurs de plus en plus nombreux à venir parmi lesquels des Boulonnais surpris de découvrir un tel patrimoine historique et paysager caché derrière les blockhaus. Les habitants de la Région Hauts de France sont également fort nombreux mais aussi d’autres régions, notamment de l’est de la France. Nous recevons également de nombreux Belges, Anglais, Allemands… attirés par le tourisme de mémoire. La prestation de nos guides bénévoles est particulièrement appréciée, les visiteurs choisissant la visite guidée plutôt qu’en autonomie. La présence de Terry parmi eux est précieuse pour les visiteurs anglophones !

Un public de plus en plus nombreux, profitant ici d’une visite au crépuscule !

Un patrimoine bâti de la pierre au béton.

Nous avons la chance de posséder ici un témoignage de la fortification de la pierre au béton. En effet les ouvrages Séré de Rivières sont les dernières fortifications construites en pierre avant l’avènement du béton. Ils sont peu connus chez nous et pourtant ils jalonnent tout notre territoire. En témoigne l’exposition très documentée de l’association Fortiff’Séré en présence de Cédric Vaubourg, président de cette association , qui fédère de nombreuses associations impliquées dans la préservation de cet héritage. Elle se tient dans le casernement Séré de Rivières comme il se doit.

Présentation de l’exposition sur "Le système Séré de Rivières de 1874 à nos jours" par Cédric Vaubourg, président de l’association Fortiff’Séré, devant le casernement Séré de Rivières de 1879.

15 ans seulement ? et de belles réalisations...

Des grandes étapes marquent la vie de l’association. Il est impossible de toutes les citer. Une exposition est consacrée aux 15 années de bénévolat. Des photos et une vidéo réalisée par un membre de l’association, lui aussi bénévole, rendent hommage à tous ceux qui ont donné de leur temps.

Une exposition retrace les 15 ans de chantiers et autres activités bénévoles au fort

Nous mentionnerons seulement quelques temps forts comme :

  • Le chantier d’insertion de 2006 qui a permis de reconstruire une cheminée du casernement Séré de Rivières et la restauration de la cour.
  • La publication de notre premier ouvrage « Quatre forts pour un port » sous la direction de Xavier Boniface alors vice-président de l’association.
  • Le projet Interreg III avec fort Amherst qui a permis de dégager l’entrée du magasin à poudre en 2007-2008.
  • La publication de notre petit ouvrage « La batterie de la Crèche, de la pierre au béton ».
  • La pose du canon qui commémore la bataille de Boulogne en 2012.
  • La sécurisation d’un premier blockhaus ouvert au public par des professionnels en 2013-2014.
  • La publication de notre ouvrage : « La pointe de la Crèche, promontoire de l’Histoire en Boulonnais" en 2014, réédité en 2017. Cet ouvrage est notre contribution historique à la demande de la DREAL pour compléter l’étude du classement de la pointe de la Crèche au titre du patrimoine culturel et paysager ».
  • Le remodelage du chemin d’accès au fort en 2015-2016 et les premiers remodelages des talus en 2016.

Nous y ajoutons deux autres temps forts exceptionnels qui donnent tout leur sens à nos efforts pour faire connaître l’histoire et transmettre la mémoire des événements qui ont marqué ces lieux.

La délégation du régiment de La Chaudière avec deux vétérans. Le colonel Boivin, au centre, a foulé le sol du fort de la Crèche en septembre 1944.
  • La venue de vétérans Canadiens du régiment de La Chaudière en 2009 lors des 65 ans de la libération du fort
  • La présence de la Marine nationale en 2012 lors de l’inauguration de la plaque commémorative aux soldats tombés lors de la bataille de Boulogne.
    Inauguration du mémorial aux marins disparus lors de la bataille de Boulogne en présence d’une délégation de la Marine nationale

Place à la fête !

Muriel présente les jeunes de Concordia venus renforcer l’équipe des "bricofortistes" et leur action. Deux jeunes coupent ensuite avec MM. Ruelle et Dubaille, les rubans inauguraux qui permettent de pénétrer dans le casernement Blücher et d’emprunter la voie Decauville fraichement dégagée pour cheminer jusqu’au casernement français entièrement nettoyé par l’équipe senior.

Ouverture officielle pour la première fois au public d’un casernement allemand de la 2GM : le ruban est coupé par M. Ruelle, marie de Wimereux et Georg, un jeune allemand. Un beau message d’amitié et de paix.

Au cours du verre de l’amitié, nous remettons un souvenir aux jeunes de l’association Concordia.

Muriel remet aux jeunes de Concordia le T-Shirt de l’association. Marie-Claude immortalise l’instant.

L’accueil du public.

Les premiers visiteurs arrivent en jeep dès 13h45. Il s’agit d’un groupe qui a réservé une visite guidée ce jour !

Portfolio