Association Fort de La Crèche

Bienvenue sur le site de l’AFLC

Accueil > Les événements > 14-18 vue d’avion

14-18 vue d’avion

Publié le 15 août 2015

Exposition jusqu’au 15 août dans la tour octogonale de la Cathédrale de Saint-Omer

Cette exposition proposée par l’association des « Amis de la Cathédrale » est la continuité à celle présentée en 2014 dans ces mêmes lieux avec le soutien du Musée de la Grande Guerre de Loos en Gohelle. L’exposition de 2014 commémorait plus spécialement la guerre des tranchées. Dans ce deuxième volet, nous rappelons ce que fut la bataille du ciel avec ses combattants considérés comme des pionniers de l’aviation. Ces deux expositions s’inscrivent dans le prolongement du « Centenaire pour la Paix » que le Diocèse d’Arras commémore jusqu’en 2018.

Pourquoi à Saint-Omer ? Parce que l’Audomarois a joué un rôle éminent dans la naissance et le développement de l’aviation durant cette période. Comment ? Vous découvrirez le rôle essentiel de l’aérodrome des Bruyères où sont arrivés dès 1914 des avions anglais dont les pilotes seront à l’origine du Royal Flying Corp qui deviendra ultérieurement la RAF (Royal Air Force).

Ces avions qui au début n’offraient qu’un moyen nouveau et perfectionné d’observation des mouvements de troupes ennemies servaient de relais à la télégraphie sans fil. La base aérienne anglaise comptait à la fin de la guerre plus de 4 000 hommes qui ont vécu ces années de guerre en osmose avec les habitants de Saint-Omer et des villes voisines. L’ensemble de l’Audomarois vivait - au sens propre -à l’heure anglaise avec des panneaux routiers en anglais, des bus londoniens à impériale qui servaient de transports de troupes et des commerçants du cru qui découvraient pour leurs nouveaux clients plus fortunés que les français des produits tels que les whiskies (au pays du genièvre !) le jambon d’York etc.

Mais Saint-Omer et son aérodrome avaient déjà un passé (récent il est vrai) dans le domaine de l’aviation. En effet, dès 1910 eut lieu sur l’aérodrome des Bruyères un des premiers grands meetings aériens de France. En 1911, les Ets Tellier avaient installé un atelier de production sur le côté de l’aérodrome où se déroulaient des essais. Ils produisirent en particulier des hydravions à coque testés dans les étangs de Clairmarais.

L’exposition « 14-18 vue d’avion » est donc un témoignage important sur cette période cruciale dans le conflit. Elle a été rendue possible grâce à Mme Arlette Henin-Cauche, veuve de M. Octave Henin, décédé en 2013 et qui était un maquettiste expert, M. Jean Capelain, peintre spécialisé dans l’aviation d’hier et d’aujourd’hui, et l’Aéro-club des Bruyères qui nous a confiés des panneaux didactiques sur cette période.