Fort de la Creche

Premier chantier international et intergénérationnel au fort

Muriel (AFLC) et l'équipe Concordia prête à commencer le chantier !Du 16 au 30 août 2017 s’est tenu au fort un septième chantier international en partenariat avec l’association Concordia. Cette année il a pris un nouveau virage car non seulement il était international mais il était également le premier chantier intergénérationnel. Les jeunes bénévoles de l’Association Concordia, venant de la République Tchèque, d’Allemagne, du Pakistan, de la Côte d’Ivoire, de Syrie, d’Italie, d’Autriche et de France (Toulouse et Paris) ont fait équipe à part entière avec les seniors de l’Association Fort de la Crèche. Ensemble, ils ont mené différents travaux visant à améliorer l’accessibilité du site.

Le chantier.

Un accueil journalier a été mis en place par l’équipe bricofort. Ce moment matinal a permis de faire connaissance avec les jeunes, de régler les éventuels petits problèmes du quotidien et d’expliquer l’importance de ce chantier pour l’association. Leur mission : le déblaiement, avec les séniors, d’une ancienne piste bétonnée qui supportait des rails Decauville.

Un début difficile.

Les trois premiers jours se sont déroulés sous la pluie. Damée par les années et très sèche, malgré le temps humide, il s’est avéré difficile d’extraire la terre de cette piste. De plus, l’évacuation des terres devait se faire à la brouette et à près de 100 mètres de là. Les jeunes vont cependant travailler sans relâche.

Un chantier mené à bien et même plus.

L’objectif principal était le dégagement de la piste Decauville et de ses murets, derrière le casernement de 1879. Les bénévoles ont travaillé jusqu’au mercredi 14h30 pour atteindre cet objectif. Puis, à la demande des séniors, une répartition spontanée en plusieurs groupes a rendu possible l’accomplissement d’autres missions comme le nettoyage de la plate-forme de 1879, le désherbage des escaliers du toit du casernement 1879, le désherbage des escaliers et la terrasse derrière le groupe Aster, le dégagement du prolongement de la piste Decauville vers la place d’Armes, l’aide au prolongement du dégagement de l’escalier au nord du site et enfin, le désherbage de la descente pavée.

Un bilan positif.

Pour la première fois, toute une équipe de séniors de l’AFLC a travaillé avec les jeunes de l’association Concordia. Il était donc important de connaître leur ressenti.

Ils ne savaient pas que le chantier serait rude, mais aucune plainte n’a été émise. Ils jugent leur travail gratifiant. Ils ont apprécié la présence constante des seniors qui pour eux a été très motivante. Ils ont beaucoup aimé travailler en groupe, ce qui leur a permis de se connaître entre eux et de construire une belle entente.
À la question : « Reviendriez-vous travailler au fort ?», unanimement la réponse a été « oui».

Quant à l’équipe bricofort qui s’est mobilisée sur la durée du chantier, elle a apprécié travailler et échanger avec ces jeunes. Ils ont été courageux, volontaires et respectueux. Le fait d’avoir débuté le chantier par ce gros terrassement et avoir travaillé tous ensemble sur un même objectif a permis d’établir une cohésion parfaite du groupe et une grande solidarité entre jeunes et séniors, ce qui a abouti à ces résultats sur le terrain.
Le total d’heures effectuées lors de ce septième chantier est de 612 heures sur 8 jours de travail effectif.

Retour sur les interviews des jeunes.

Nikola vient de Prague (République Tchèque). Hadi est Syrien et Allemand.Magdalena vient de Prague Agnès est françaiseMichal vient de Prague.Aleksandra vient de Prague.Ali est pakistanais. Georg vient d'Allemagne.Janne vient de Hanovre (Allemagne)Rebekka vient de Prague (Rrépublique tchèque).Sébastien est français.Les animateurs Concordia : Michaela et Gianluca

Voir le chantier Concordia précédent